Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Vittel-source-terre
Vittel-source-terre-mobile

Protéger l'impluvium

Depuis près de 30 ans, avec son programme avant-gardiste nommé AGRIVAIR, Vittel® s’engage à protéger l’eau minérale naturelle Vittel® Grande Source et son impluvium, territoire dans lequel s’infiltrent les eaux pluviales. 

AGRIVAIR, un programme avant-gardiste

Une eau de qualité commence par une terre préservée, premier écrin dans lequel elle s’infiltre avant de se minéraliser au contact des roches.

Si les terres vittelloises pouvaient parler, elles raconteraient comment, dès 1989, des groupes de chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique et de nombreux experts ont été mobilisés pour bâtir un cahier des charges très strict visant à protéger l’impluvium de Vittel® Grande Source et la richesse de son écosystème, au regard de l’activité humaine, notamment la production agricole. 
C’est ainsi que le programme AGRIVAIR vit le jour en 1992, pour concilier de façon pérenne la protection de l’eau minérale naturelle souterraine et le développement économique local.
 

Vittel-logo-irna

 

27 ans d'initiative

La mission principale d’AGRIVAIR ? Encourager une politique zéro pesticide sur l’impluvium de Vittel® Grande Source.

Pour remplir cette mission, AGRIVAIR développe depuis près de 30 ans des initiatives innovantes et engagées qui visent à respecter l’équilibre de la biodiversité sur le territoire, et à optimiser le pouvoir filtrant et protecteur des sols, mais aussi à réconcilier l’humain et la biosphère pour un mieux-vivre collectif faisant rimer économie et écologie : 

agrivair

Des exemples concrets ?

- La création de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement (zero phytosanitaire et réduction des nitrates) pour une agriculture moderne, pérenne et rentable :
> compostage des matières issues des élevages pour favoriser la fertilité et la vie des sols 
> réintroduction de la culture de la luzerne et du trèfle, plantes fourragères à la fois source d’alimentation pour le bétail (riche en protéines) et clé dans l’amélioration de la qualité des sols (pouvoir filtrant important) 
> rotation des cultures (céréales, luzerne, prairie temporaire) pour lutter contre la prolifération des mauvaises herbes et des nuisibles 
 

Vittel-agrivair-actions

 

- La valorisation du rôle de l’arbre, clé de voûte de l’écosystème, meilleur ami de l’eau et du climat :
> expérimentations en agroforesterie et gestion durable de 300 hectares de forêts ;
> plantation de haies et autres feuillus en plein champ ou en bordure pour renforcer la biodiversité au cœur même des parcelles agricoles, et offrir de l’ombrage aux animaux dans le cas de pâturages ;
> valorisation des grandes prairies naturelles, fourrages de grande qualité pour les ruminants. 

- Des aménagements écologiques pour lutter contre les parasites et les nuisibles grâce à des idées alternatives innovantes et naturelles, comme l’installation de perchoirs pour les rapaces sur l’hippodrome de Vittel, l’élevage de coccinelles ou encore la création d’un refuge pour les chauve-souris

- L’entretien paysagé local au naturel: la création d’un engin rail-route innovant à désherbage thermique plutôt qu’à herbicides pour les voies ferroviaires locales de la SNCF, ou encore le soutien apporté au Golf de Vittel qui a reçu l’écolabel Golf ÉcoDurable pour son non recours aux produits phytosanitaires. L’usine d’embouteillage Vittel® elle-même a réaménagé entièrement son parking (haie multi-espèces, nichoirs, hôtels à insectes, terrain d’éco-pâturage à moutons…).

Vittel-agrivair-zone-protegee
Vittel-agrivair-zone-protegee-mobile

La Zone protégée Agrivair

10 000 hectares
12 000 habitants
11 communes
32 exploitations agricoles partenaires

Vittel-agrivair-biosphere

Une biodiversité enrichie

Plus la terre est riche en espèces animales et végétales, plus son pouvoir filtrant et purifiant sur l'eau qui la traverse est fort. Ces espèces vivantes forment un vaste écosystème varié et interconnecté et jouent toutes un rôle, plus ou moins direct, dans la préservation de la qualité de l'eau. 

C’est pourquoi les initiatives d’AGRIVAIR sur les terres de Vittel vont bien au-delà de la protection de la source. C’est finalement toute la biodiversité du territoire de Vittel qui est préservée et qui peut continuer à s’épanouir pleinement. 

Grâce aux actions d’AGRIVAIR, on observe un accroissement de 17% des insectes et de 20% des oiseaux et, plus surprenant encore, le retour d’espèces rares telles que la Pie-grièche grise, la Huppe fasciée, la Cuivrée des Marais ou le Damier de la Succise… Autant de réussites qui valurent à AGRIVAIR d’obtenir la première labellisation Biodiversité BIODIVERSITY PROGRESS, délivrée en France en 2013 par le Bureau Veritas, organisme de certification spécialisé.

Main dans la main pour demain

Tous ces progrès et ces résultats sont avant tout le fait d’hommes et de femmes qui travaillent ensemble dans un même état d’esprit, avec la même énergie, et tous animés par l’envie d’opter pour des modèles de développement économiques nouveaux et respectueux de l’environnement. 

Les équipes d’AGRIVAIR collaborent étroitement avec la recherche et le développement, et impliquent tous les acteurs du territoire dans une démarche de remise en question permanente des pratiques. Agriculteurs, entreprises, collectivités territoriales, gestionnaires touristiques, horticulteurs et citoyens… tous sont concernés, et sollicités. Et l’approche est avant tout partenariale, passant par de l’accompagnement, des collaborations, du dialogue, des conseils, un soutien financier pour aider la transition agricole, et une aide logistique tout au long du processus et au-delà.

Vittel-agrivair-terre


Avec AGRIVAIR, Vittel devient un immense laboratoire à ciel ouvert où chaque professionnel, habitant ou expert, teste de nouvelles façons concrètes de préserver la richesse de l’écosystème de Vittel, et notamment sa biodiversité, dans une démarche continue d’amélioration.

Vittel-agrivair-zone-protegee-eau
Vittel-agrivair-zone-protegee-eau-mobile

Préserver
la ressource en eau

Préserver l’eau, ce n’est pas seulement protéger le sol, les terres et l’environnement tout autour. C’est aussi préserver la quantité de la ressource. 

Une recharge naturelle sous surveillance

L’eau minérale naturelle Vittel® provient de deux sources souterraines distinctes sur le territoire de Vittel : « Grande Source » et « Bonne Source ». Si la nappe de Grande Source bénéficie d’une recharge naturelle optimale, ce n’est pas le cas de celle de Bonne Source qui présente un déficit de recharge. Sa situation très profonde, entre deux couches de terrains peu perméables, rend sa recharge, issue essentiellement des eaux de pluie, restreinte et très lente. En raison de prélèvements variés issus des services publics, de l’industrie, de l’agriculture ou du tourisme, la nappe baisse chaque année. En tant qu’utilisateur responsable de la nappe, nous avons mis en place il y a plusieurs années déjà de nombreuses actions qui nous ont permis de réduire nos prélèvements de 30% sur les 10 dernières années, avec pour objectif de faire encore mieux d’ici 2020. Nos solutions ? Optimiser nos processus industriels, transférer les prélèvements de Bonne Source à Grande Source dans certains pays où la marque Vittel® est vendue, et participer activement et collectivement avec l’ensemble des acteurs concernés du territoire, à la recherche de solutions durables pour stopper le déficit de la nappe et permettre la recharge de la nappe à risque Bonne Source.

protection
Vittel-water-sterwardship

Un engagement reconnu

En décembre 2018, l’usine d’embouteillage de Vittel® recevait le premier niveau de certification de l’Alliance for Water Stewardship, une association mondiale regroupant des entreprises, des ONG et des organismes publics engagés en faveur de la gestion durable de la ressource en eau. Cette certification atteste de notre démarche vers une utilisation responsable des deux sources de l’eau minérale naturelle Vittel® d’un point de vue social, économique et environnemental ; tant sur le plan qualitatif, avec le programme Agrivair notamment, que sur le plan quantitatif avec notre mobilisation autour des acteurs locaux sur la nappe Bonne Source.

Mais cette certification, loin d’être une fin, n’est pour nous qu’une toute première étape : nous devons toujours nous améliorer et trouver collectivement des solutions aux enjeux d’aujourd’hui. 

*Étude LPO Lorraine, 1995-2001.